Les êtres humains et la culture du sommeil

Le sommeil

Le sommeil est un etat physilologique periodique de l organisme qui s’accompagne de suspension de la vigilance, d’amoindrissement de la réactivités aux stimulations et de ralentissement du métabolisme. On en distingue precisement deux principales phases: le sommeil lent , profond et réparateur qui nous débarasse de la fatigue et nous réapprovisionne en énergie physique et psychique et le sommeil paradoxal au cours duquel nous rêvons.

Sa profondeur et sa durée évoluent en contresens avec l’âge. Ainsi donc quotidiennement un nouveau-né dort en moyenne 18h, un adolescent 10h et un adulte 8h. Un sommeil mal régulé pourrait à long terme déboucher sur des troubles tels que l’insomnie et la narcolepsie.

Décrit par les chercheurs de la Duke University (Caroline du Nord) comme l’une des clés de l’évolution humaine, le sommeil est au cours des 7 dernières décénies devenu le luxe de l’evolution. La mondialisation et le capitalisme ne cessent de l’handicaper, faisant ainsi du manque de sommeil l’une des gangrènes de la société 21e siecle. Au sein de cette société devenue insomniaque, les adultes dorment moins de 6h par jour, victimes non seulement du leitmotiv “Time is money„ mais aussi de l’avenement de l’éclairage électrique. Nos nuits auparavant consacrées au sommeil , au sexe et la lecture, nous servent aujourd hui à nous amuser sous les lumieres de la nuit et à travailler , l’éclairage bleuté d’un smartphone ou d’un ordinateur sous le nez.

Beaucoup d’entre nous l’ignore mais les troubles du sommeil aboutissent dans des cas extrêmes à la mort. L’amélioration de la qualité du sommeil allant de paire avec une bonne hygiène de vie, il est recommandé de réguler son alimentation et sa consommation d’excitants et d’alcool. Par ailleurs l’utilisation d’outils tels que la television ou les smartphones devrait être prohibé dans la chambre , afin de s’assurer une ambiance propice au sommeil.